Eduard Resbier

Dans ses peintures inspirées de photographies, films vidéo ou fruits de son imagination, l’image est importante mais l’intention n’est pas de rendre compte de la réalité. La saturation des couleurs et la distorsion des formes reflètent d’autres perceptions.

Eduard Resbier, que certains critiques situent dans la lignée du néoromantisme d’artistes tels que Friedrich, Turner et Constable, est un peintre incliné vers l’abstraction avec une grammaire figurative. En résultent des œuvres d’une texture visuelle inquiétante, souvent floues et déformée, dans lesquelles la dimension matérielle devient peu fiable. Le regard de l’artiste prend de la distance et nous invite à regarder d’un autre manière, plus originale, ce qui nous entoure.  

Campo de hielo 1, 112 x 162 cm

Eduard Resbier, who certain critics have placed compared to neo-romantic artists such as Friedrich, Turner, and Constable, is an artist whose work leans towards the abstract while maintaining structure. As a result, his works have a visually disturbing texture, often blurry and deformed, where the material dimensions become distorted. The view of the artist takes its distance and invites us to look at the world around us in a new, more original way.