Jérôme Rudin

 

Né en 1974 d’un père dessinateur architecte et d’une mère autrefois mannequin chez Pierre Cardin, Jérôme Rudin a vécu une enfance heureuse à Lausanne. À 18 ans, après un an en école de commerce, il arrête ses études pour se consacrer à l’art et vivre de sa peinture. C’est également à cet âge qu’il expose ses œuvres pour la première fois à Lausanne. Son succès et son engagement l’on depuis amené à exposer dans toute l’Europe en pas- sant par Paris, Rome et Londres.

En 2007, il choisit de s’installer en Valais : « Je suis arrivé en Valais un peu par hasard. Quand Christian Constantin m’a demandé de lui faire une série de tableaux sur le sport en Valais. Il m’en a commandé trente-trois. C’est ce qui m’a décidé à acheter une petite maison. » J.R

 


Raccards – entre solidité et fragilité – exposition du 27.04 au 20.05.2017

Des raccards enracinés à la montagne, comme des survivants au milieu d’un environnement hostile de brouillard, de vent et de neige. Artiste peintre sensible, touchant et d’une grande générosité, Jérôme Rudin nous offre un regard sur ce Valais qui l’a adopté depuis 10 ans. Comme la trace d’une civilisation absente, dans la rudesse de la montagne, le chalet devient pour le peintre une effigie. Tel un Cervin ou une icône, il n’hésite pas à le sortir de son contexte et le présenter sous un ciel au mille couleurs. Le trait est franc et rapide, à la frontière entre la calligraphie et l’abstraction. La peinture est généreuse et la matière bien présente. Entre observation et suggestion, il construit son chalet à l’aide de ses outils, spatules et brosses. Au diable les détails, ce qui compte ici, c’est la matière, sa solidité, la couleur du bois qui a vécu et qui résiste ; oscillation entre solidité et fragilité du chalet, de l’artiste…

Jérôme RUDIN chez Philippe MORAX, LFM, vendredi 28 avril 2017: 

Tableaux récemment exposés: